Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Triskell

  • : Tipikelt
  •  Tipikelt
  • : Association,créatrice en structures légères: Tipis, Yourtes, Accueil sous tipi,
  • Contact

L'AMERINDIEN

collage2.jpgEn dehors de leur approche de la vie,l'Indien appréhende une grande liberté, un amour intense et absorbant pour la Nature, un Respect pour la vie, enrichissant sa foi en un pouvoir suprême,avec un principe de base: La Vérité,l'Honnêteté, la Générosité, l'Egalité,la Fraternité comme guide pour toutes ses relations 
                                   
LUTHER STANDING BEAR (1868-1939  Chef SIOUX  OGLALA 

                                 BLACK ELK
BlackElK-copie-1.jpgEntends ma voix
Pas pour moi même

Mais pour mon Peuple.
Entends moi dans ma peine
Je suis vieux
Entends ma voix
Que mon Peuple puisse encore
Etre dans le cercle sacré
Qu'il retrouve la Bonne Route
La Route Rouge
Oh fais que mon Peuple vive !
                 BLACK ELK 1931

gg455-copie-1.gif



TANKA IYOTANKA- Taureau Assis
Sioux Hunkpapa 1834-1890              
Tanka-Iyotanka-Taureau-Assis-SIOUX-Hunkpapa.jpg

"Ceux qui ont eu le courage de renouer avec l'esprit du Peuple savent que, tout comme leurs ancêtres étaient traités de  "sauvages hostiles", eux mêmes sont à présent traités de "militants subversifs"
                     Léonard Peltier        















gg455.gif



            Harmonie
Cercle-Cr--ation.jpg













gg464.gif








ZULA ILE, Sioux Lower Brûlé


ZULA-ILE-Sioux-Lower-Br--l--.jpg















gg455.gif



INCHIN TANI MAPU MEU 
       MELEAYN "            
Incantation.jpg




















Notre-Terre-copie-1.jpg
gg464.gif

NITASSINAN est une association 1901
25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 12:40
 
 

Bonjour tipikelt,

Votre blog fête ses 9 ans aujourd’hui !

Toute l'équipe d'OverBlog est heureuse de souhaiter un joyeux anniversaire à votre blog Tipikelt

 

30 août 2016 2 30 /08 /août /2016 23:19
Belle fin Août ,Vive Septembre !
Belle fin Août ,Vive Septembre !
30 juillet 2016 6 30 /07 /juillet /2016 22:09

Depuis notre déménagement, TIPIKELT n'a plus son atelier de couture ...

s'en suit : créations réduites

Mais toujours là !

Nous contacter

Bon Été à vous !!

9 septembre 2015 3 09 /09 /septembre /2015 14:30
Crémaillère

L'association TIPIKELT vient de pendre une nouvelle crémaillère dans la maison voisine (pas de changement d’adresse postale)

Belle soirée en toute fraternité !

21 mai 2015 4 21 /05 /mai /2015 17:27
Pour bien rêver...

Rien ne vaut un beau tipi !

4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 17:58
HAUTS LES CŒURS !
HAUTS LES CŒURS !

Cette configuration des arbres qui s'approchent mais ne se touchent pas est appellé  " La Timidité " chacun respecte l'espace de son voisin.

 

Les arbres ont beaucoup à nous apprendre, merci mes frères !

 

 

 

 

 

 

4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 19:18

 


L'entretien suivant a été réalisé dans le cadre d'une étude menée par Vincent Cazals , où le propos de ce travail a été pour lui d'aborder la notion "d'habiter"  .
Construit sur la base de quatre entretiens de personnes ayant fait des choix d'habiter partisans, le souhait, à travers la démarche personnelle de chacun de ces témoins est d'aborder les "fondamentaux" qui guident les aspirations que peut porter chaque individu dans son désir d'habiter / exister.
Cette notion intègre au delà du logement, l'espace physique, sensible, symbolique et culturel nécessaire à l'existence sociale. Cet espace de " projection " est constitutif de l'identité de l'individu, de son sentiment d'appartenance ( à un territoire ) et donc de sa capacité à produire, reproduire et transmettre de la culture.
 
L'entretien a duré une heure et demie et a été restitué en totalité en respectant le mode oral , de manière à préserver l'intensité de l'expression. Les silences ou les suspensions , sont notés de manière à restituer le plus justement le rythme et le relief de l'échange.
 

Kler - -"Lorsque Vincent Cazals m'a contacté pour me parler de son projet de mémoire , il m'a semblé intéressant de relater de façon assez concise mon expérience de vie sous tipi, pour témoigner de ce vécu et peut être susciter l'envie à des personnes désireuses de tenter l'aventure"



Kler vit aujourd'hui " provisoirement" dans une fermette rénovée en Bretagne pas loin de là d'où elle est originaire.
Elle y vit avec trois de ces enfants.
Sa raison d'être maintenant, porte sur plusieurs projets, ayant pour cadre un travail de transmission de sa vie "sous tipi".
L'histoire hors norme de Kler à travers ses quinze années d'itinérance "presque" coupée du monde ordinaire renvoie de manière essentielle à la problématique fondamentale du rapport entre l'homme et la nature qui aujourd'hui se repose en terme "globalisé

Ce qu'elle a vécu est au delà de "l'expérience" (qui suppose une distanciation élaborée et consciente entre l'expérimentateur et le sujet de son expérimentation ) ;
Une immersion totale dans un mode de vie non prémédité.
 Le fait déclencheur de son aventure a été la rencontre révélatrice avec un groupe qui vivait en tipi et à cette époque , enceinte de son premier enfant, elle voulait "comme cadeau pour lui, qu'il vienne sur terre dans un contexte compréhensible , naturel ! "

Dans son propos, le groupe , la nature (inviolée) et le tipi sont les constituants indissociables de la magie de son épopée.
Le groupe dont elle dit de lui dans son premier contact : " ça sautait aux yeux que ces gens là avaient récupéré une force incroyable " ; son rôle tuteur et son harmonie fraternelle, sans celui ci son entreprise n'aurait pu durer , comme elle le confie ensuite dans le cas d'expérience qu'elle a mené , seule en tipi avec ses enfants et qui ont été éprouvantes.
Sans le tipi, elle n'aurait pu vivre l'épreuve de la nature ( être "de" la nature ) avec l'intensité dont elle témoigne et qui l'amène à parler " du vrai bonheur d'être dans une vraie nature authentique qui n'a pas été fabriquée "

Cette quête de la "virginité du monde" était pour Kler indissociable de l'itinérance, moteur et régénérateur du groupe.
Au-delà de la preuve qu'un groupe humain issu d'une culture moderne puisse vivre en harmonie durablement avec une telle économie de moyens (presque) coupé des relations avec le monde ordinaire, c'est la rapport au naturel qui fait sens dans ces morceaux de vie.
Kler présente ainsi comme condition de communion avec l'élément naturel, le fait de l'éprouver, l'intercesseur en est le tipi, " ce grand maître " dit-elle " qui remet vraiment les pendules à l'heure " qui oblige à une rigueur et une vigilance de tous les instants " tout doit être fait dans le sens que ça doive être harmonieux " .
Plus qu'un habitat, le tipi est devenu pour Kler après une longue maturation de son expérience, une " porte qui nous projette finalement dans la vie indienne sans qu'on s'en rende compte " et donne à comprendre le merveilleux.
L'habitat comme moyen de compréhension et de réconciliation entre l'homme et son environnement.



                    quinze ans d'itinérance en famille


"comme cadeau pour lui, je voulais qu'il vienne sur terre et qu'il soit dans un contexte compréhensible, naturel...normal quoi ! "




- Je présente à Kler la nature de mon travail et lui propose d'évoquer le cheminement qui l'a amenée à choisir ce mode de vie.


Kler - -   
Voilà, donc, moi je suis partie vivre en tipi il y a maintenant vingt quatre ans(...) je ne m'apprêtais pas du tout à vivre une vie marginale ou sortant de la norme. Au départ, j'étais étudiante en psychologie, en troisième année, j'avais vingt six ans, je vivais avec mon ami et je suis tombée enceinte à cette époque, et je ne sais pas, il y a quelque chose en moi qui s'est réveillé. La question que je me suis posée, c'était que, comment je met mon enfant au monde,dans  quel contexte  .    
Et ce qui m'a paru évident, ça a été d'un retour vers la nature,comme cadeau pour lui, je voulais qu'il vienne sur terre et qu'il soit dans un contexte compréhensible, naturel, normal quoi !
Et bon j'ai fais le choix de vivre dans un tipi, le déclancheur a été la rencontre avec un village de tipi qui étai à cette époque là en Bretagne... Ils sont toujours en Bretagne d'ailleurs.
Et donc j'ai rencontré des gens qui avaient appris à faire des tipis... 
Après cet apprentissage s'est fait à travers un autre village de tipis au Pays de Galles, et déjà à cette époque, ils y étaient installés depuis une bonne quinzaine d'années,et avaient déjà un bon apprentissage...Bien établi sur le terrain de façon à bien vivre de cette manière. 


-Les deux groupes celui de Bretagne, celui du Pays de Galles en fait c'était un peu un réseau de ...


 Kler  - - Y avait eu des échanges, une personnes ou deux les connaissaient, ils avaient eu comme ça des informations, un gars notamment qui était allé les visiter au Pays de Galles et donc il avait rapporté des plans.
C'est comme ça que nous est arrivé en Bretagne l'information tipi.            
Et (...)   donc nous avons fait leur connaissance ( le groupe de Bretagne) par l'intermédiaire d'un ami qui les avait rencontrés et nous sommes allés les visiter, nous avons passé un week end avec eux dans le village... c'était centre Bretagne et de suite mon ami et moi sommes tombés sous le charme de cette vie.
Et très rapidement, nous avons décidé de faire nous même un tipi et d'essayer de vivre de cette manière là.
Ça a été comme un coup de foudre, un flash, on est pas resté réfléchir.  


C'était autant l'habitat que le groupe en fait qui ...

 

Kler - - Ces gens là nous paraissaient tellement plus (...) je ne sais comment dire... bien dans leur peau en fait, de de vivre de cette manière là , ils avaient aussi des enfants, ils étaient tellement proche de la nature, ça sortait tellement d'un contexte qu'on peut voir partout, d'un cloisonnement qui se passe avec les maisons, où c'est chacun son histoire dans son coin.
 

                                                                              Carnac le début de l'aventure 1984

Kler - - Là c'était des partages, une grande amitié, c'était en fait  fraternel, on peut dire...immédiatement.
C'était comme si on les connaissait d'avance, on se retrouvait en fait ( reconnaissance implicite )...c'est comme une histoire de coeur, une histoire qu'on ne réfléchit même pas, qu'on sent que c'est bon quoi !

Et donc j'ai tout de suite réalisé que moi aussi j'avais envie de donner naissance à mon enfant dans ce cadre là.  
C'est ce qui m'a motivé, c'est ce qui m'a le plus motivé. C'est dans ce cadre là que je veux faire vivre mon enfant.

Et donc on s'y est employé à préparer tout ce qu'il fallait, on a acheté un camion pour pouvoir se déplacer, et on s'est préparé à un rassemblement qui a eu lieu au solstice d'été 1984 à Carnac.

Kler me montre alors des planches récemment scannées des ses photos "historiques" qu'elle compte utiliser pour le travail de mémoire qu'elle a entamé de son histoire.

 

                                                          Le tipi, un "habitat-cheminée"

  
 
Donc Carnac ...


Kler  - - Alors nous nous sommes retrouvés sans aucune préparation de lieu précis , ça avait été décide que se soit à Carnac près des menhirs, mais on avait pas du tout pensé à quel endroit précisément... en fait dans cette vie là tout se fait comme ça finalement sans grande préparation, les choses arrivent parce qu'elles doivent arriver, on peut dire que c'est un peu la magie de la vie  !                     

Et on a trouvé un superbe champ (...)    Il  n'y a eu aucune opposition...il y a eu la visite de la maréchaussée... on a eu aucun problème , on a eu l'autorisation de se  mettre  
là et on a fait un grand cercle de tipi dans ce champ triangle et on y est resté bien une dizaine, quinzaine de jours et là, l'histoire de vivre en tipi a vraiment demarré.

"Ca sautait aux yeux que ces gens là avaient récupéré une force incroyable " 

Et (...) donc de suite on a rencontré toute la tribu on peut dire qui venait du Pays de Galles et alors quand on les a vu c'était vraiment des gens qui avaient une force de vie incroyable...qui était tellement proche de la nature comme si c'était des Indiens , c'était étonnant, parce que c'était sans que ce soit un plagiat ou quoi que ce soit, mais on sentait que ces gens là avaient retrouvé une force naturelle qu'on perd aussi parce qu'on est trop calfeutré, on est toujours protégé des éléments.
Enfin ça sautait aux yeux que ces gens là avaient récupéré une force incroyable et on était en admiration devant ce phénomène, parce que ...c'était...on avait jamais bien rencontré des gens dégageant autant de forces vitales. 

Vous étiez tous de la même génération
  ?                                                                          

Kler - - Oui c'était tous plus ou moins des jeunes mais enfin on ne se souciait pas trop de l'âge, il y avait en fait tous les âges...

                                                                
                                                                      Carnac, le rassemblement


 "Ce n'est  pas un plagiat d'une vie qu'on aurait étudiée à l'avance, c'est s'adapter aux conditions...    "    

Kler - -des gens plus âgés qui avaient déjà des familles de plusieurs enfants, d'autres très jeunes, et certains installés en tipi depuis déjà plusieurs années et qui avaient déjà une bonne expérience.
Et (...)  rapidement on a décidé de les suivre et de repartir avec eux au Pays de Galles.
Et notamment on a rencontré une fille qui était française et qui habitait là-bas depuis une bonne dizaine d'années, de suite on s'est lié d'amitié avec elle, et elle a été un peu notre guide pour démarrer l'expérience de cette nouvelle vie ; elle était là pour l'accouchement de mon premier fils.
Voilà et comme ça, on a sauté sans grande préparation dans ce mode de vie qui paraît pas... quand on est pas dans le contexte finalement des fois  je me rends compte qu'on s'imagine assez mal en fait comment on peut... c'est pas évident à expliquer, de se retrouver comme ça dans la nature, on est propulsé comme ça, c'était une autre dimension. 
Sans réflexion, finalement on s'adapte quoi, et quand on aime comme ça la terre et être au contact des éléments ... tout devient évident.
Il faut être dans l'ambiance pour appréhender des trucs auquel on a jamais songé avant, c'est pas un plagiat d'une vie, c'est s'adapter aux conditions dans ce contexte là et des choses finalement qui vont de soit et qui arrivent petit à petit sans grande reflexion ni étude.
Et de suite ça a été une grande confiance , par example lorsque j'ai accouché de mon premier enfant... jamais j'ai douté, j'ai de suite été prise dans une énergie de confiance qui me faisait vraiment croire très fortement que tout allait bien, que tout était normal et naturel et que je n'avais pas à me préoccuper, que je n'avais pas à avoir peur... ça a été comme ça des évidences qui sont arrivées à moi d'une façon naturelle. 
J'avais une énorme confiance dans ce qu'il se passait, pour expliquer l'état d'esprit dans lequel je me suis trouvée, mon fils est donc né au Pays de Galles deux mois après le rassemblement de Carnac.

                                                                          Talley Valley-Pays de Galles

 

1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 21:56

A VENIR .....................................!

3 août 2014 7 03 /08 /août /2014 16:39
TIPI 2014 monté !
31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 21:49
Les beaux jours arrivent ... Vivement le montage du Tipi !
Les beaux jours arrivent ... Vivement le montage du Tipi !Les beaux jours arrivent ... Vivement le montage du Tipi !

Les beaux jours arrivent ... Vivement le montage du Tipi !